Artemisia

L’apprentissage de la peinture décorative

> Autres activités : Second oeuvre batiment

Actu du chantier

Presentation Actualité du chantier (18 décembre 2008)

Artemisia fête ses dix ans. Dix années passées au service de l’insertion et de la professionnalisation. L’association dispense des formations qualifiantes de peintre-décorateur, avec pour objectif de valoriser ces métiers et de casser un système de « travail dissimulé », très ancré dans ce secteur d’activité.

Le chantier de la CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment), mené durant huit mois, est un exemple intéressant des partenariats qui peuvent se construire, en s’inscrivant dans une logique de filière professionnelle. La rencontre entre Artemisia et la CAPEB s’est produite lors d’un forum, à la mairie du XIXème. Immédiatement, les deux structures se sont retrouvées sur l’objectif commun de la valorisation des métiers de la peinture, notamment auprès des jeunes. La coopération s’est donc mise en place naturellement : d’un côté des entreprises qui ont des besoins et souhaitent former leurs salariés, de l’autre un véritable centre de formation et de qualification à ces métiers. Une convention est donc signée en 2006 entre les deux entités.

L’intérêt est réciproque : Artemisia offre aux adhérents de la confédération (environ 5 000) des formations spécifiques, en retour, ses anciens stagiaires bénéficient d’un réseau d’employeurs potentiels. En plus d’orienter les stagiaires vers les entreprises qui recrutent, la CAPEB accueille les apprentis-peintres deux mardis par mois, pour un accompagnement à la création d’activité.

En 2008, la CAPEB fait appel à Artemisia pour le chantier de rénovation et de décoration de ses locaux. L’accueil, l’escalier, l’ascenseur, les salles de réunion, le bureau du directeur sont ainsi passés par les mains expertes des stagiaires : stuc, peinture « faux bois », enduits, feuilles d’aluminium, cire encaustique, travail en relief, etc, ils ont montré l’étendue de leur savoir-faire pour réaliser les décors élaborés par les encadrants.

Aboutissement et point d’orgue du chantier fin 2008, l’inauguration à laquelle la confédération a convié, en plus des financeurs (DDTEFP 75, CG 75, FLES pour la formation), des chefs d’entreprises. Les stagiaires d’Artemisia ont assuré la visite, expliquant leurs méthodes de travail, qu’il s’agisse de technique pure ou de gestion d’un chantier : en effet, les lieux étaient occupés pendant les travaux, il a donc fallu travailler sans gêner les activités de la confédération. Un planning avec des temps délimités pour chaque tâche a ainsi été défini, montrant la capacité à travailler en conditions réelles, avec des contraintes de délai. Le cocktail a été l’occasion de créer des contacts, d’engager des discussions et d’échanger sur les savoir-faire, sur le métier de peintre en bâtiment, sur les exigences des entrepreneurs, etc. Autres aspects positifs, les CV des stagiaires ont circulé et des rendez-vous pour des entretiens d’embauche ont été pris.

Ce type de partenariat répond à la volonté d’Artemisia d’avoir un contact étroit avec la réalité du métier, et lui permet d’adapter la formation en fonction des modes, des techniques et/ou des matériaux nouveaux. Les stagiaires sont ainsi prêts à intégrer des entreprises, une fois qu’ils auront validé leur examen, passage obligatoire de fin de contrat.

Présentation du chantier

Le chantier Le chantier

Depuis 1998, l’association Artemisia, centre de formation spécialisé en peinture décorative, accueille dans ses locaux parisiens des stagiaires venus de toute la France : peintres souhaitant se perfectionner, salariés et demandeurs d’emploi en situation de reconversion, artistes en parcours de professionnalisation, etc. Chaque année, elle qualifie ainsi plus de 120 personnes.

Sa longue expérience dans l’organisation de SIFE (stages d’insertion et de formation à l’emploi) et de chantiers-école a conduit Artemisia en 2007 à monter pour la première fois un chantier d’insertion.

Activité, vie quotidienne Activité, vie quotidienne

Les 12 salariés en insertion, parmi lesquels quatre femmes, travaillent dans une résidence située dans le 19e arrondissement. Ils sont chargés pour le compte de l’OPAC de Paris, propriétaire des lieux, de la décoration des halls d’immeubles sur un thème floral. Sous la direction de deux encadrants techniques, ils préparent les fonds, recherchent les couleurs, appliquent la peinture, réalisent des rechampis, etc.

Pendant toute la durée du chantier, la pratique est étroitement articulée avec l’enseignement théorique, ce qui constitue le fondement même de la pédagogie d’Artemisia. Les salariés alternent ainsi entre temps de production (trois jours par semaine) et temps de formation (deux jours par semaine).

A la fin du chantier, ils se présenteront aux épreuves du titre homologué de peintre décorateur en bâtiment, de niveau IV, mis en place par Artemisia et comportant trois unités capitalisables (UC). Leurs compétences seront évaluées par un jury composé d’un conseiller de l’Education nationale, d’un peintre en bâtiment, d’un chef d’entreprise et d’un représentant de l’association.

Le chantier Originalité, atout

La formation dispensée par Artemisia aux salariés du chantier est en parfaite adéquation avec les besoins de la profession. En effet, l’association mène régulièrement des enquêtes auprès des entreprises afin de pouvoir adapter et faire évoluer en conséquence son enseignement. De plus, tous ses formateurs sont des professionnels en activité.

A l’issue du chantier, les salariés seront d’autant mieux armés pour réussir leur entrée sur le marché du travail en tant que peintre en bâtiment qu’ils auront acquis, grâce à leur formation en peinture décorative, le "sens de la finition" : une qualité qui est la marque du bon professionnel, et représente ainsi un atout de poids face à un recruteur.

Plus d'information sur l'ACI

Le chantier Sur le chantier

Date de début : mars 2007
Durée : 8 mois
Type d’action : Qualification
Public visé : Bénéficiaire des minima sociaux ; demandeur d'emploi de longue durée
Nombre de places : 12
Budget : 185 908 euros
Nombre d'encadrants : 2
Contenu de l'accompagnement social et professionnel :

- Identification des difficultés sociales et orientation vers des partenaires spécialisés

- Travail sur les outils et techniques de base nécessaires à la recherche d’emploi

- Ateliers vidéo de simulation d’entretien d’embauche (jeux de rôle)

Contenu de la formation :

Préparation au titre de "peintre décorateur en bâtiment" (niveau IV)

Le chantier Sur la structure

Partenaires opérationnels :
DDTEFP 75 ; ANPE Stendhal
Partenaires financiers :
DDTEFP 75 ; FLES de Paris ; PLIE de Paris 18e-19e ; Conseil Général de Paris ; OPAC de Paris

Localisation Localisation

SPIP | Firefox 2 | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | | DIRECCTE 75 | FSE